Grande Guerre

Le faux pas du 17e corps en forêt de Luchy (22 août 1914) par le Général Allain Bernède

 

Le Magazine de la Grande Guerre 14/18 nous propose  dans son N° 53 un article bien illustré et documenté sur l’engagement du 17e Corps dans les Ardennes belges ; le développement de cette étude donne un bon aperçu du déroulement de ce combat de rencontre dont une très grande partie  des combattants étaient originaires du Sud Ouest.

Cette étude est accompagnée d’une bibliographie qui permet d’approfondir le sujet.

 

 

 

 

A Constant aspirant au 11e R.I avec un groupe d’isolés des combats d’Aout 14.

 

Récit inédit et particulièrement détaillé  de l’aspirant Constant  qui comme bien d’autres fut  encercle   durant les combats de Bertrix et ne put regagner son unité en retraite ; grâce à l’aide apportée par la population  belge et après de nombreuses épreuves ils parvinrent pour un certain nombre d’entre eux à passer la frontière hollandaise et regagner la France.

 

Le récit au format PDF  ici.

*Fichier important de 22 Mg.


Capitaine Gervaise Commandant la 3e Compagnie du 11e R.I  Combats de Bertrix.

Pour charger le fichier au format pdf :  cliquez ici.
Fichier 9 Mg

 

 

Rapport de guerre et de captivité du médecin Gaston Prunet 11e Ri
du 5 Aout au 18 Novembre 1914

 

Fichier au format pdf à charger ici.

 

 

 

Souvenir du Général commandant la 33e DI.

Fichier au format pdf à charger ici.

FLORENS Jean est né à  » BRIAL  » commune de BRESSOLS le 3 mars 1892,

il est décédé à MONTAUBAN le 4 août 1974.

IL poursuivra la guerre dans une usine d’armement à BORDEAUX.

 

SOUAIN LE 8 AOUT 1914

Chers parents,

Nous sommes arrivés sur lieux hier soir, avec une pluie battante. En arrivant, il nous a fallu prendre la garde.

Je crois que nous allons partir aujourd’hui pour VOUSIER, le 20eme est arrivé ce matin.

Le voyage n’a pas été sans entrain tout le long de la route on nous a acclamé, on nous donnait des bougies.

Il m’est arrivé un petit accident avant d’arriver à ISSOUDIN.

J’ai voulu couper une barre de la fenêtre des wagons à bestiaux pour passer la tête. Une fois que je l’ai eu coupé, j’ai regardé s’il n’y avait personne mais « crac ! », mon képi est parti en voyage. Il devait se plaire dans ce pays.

J’ai continué la route ainsi, nous sommes passé à SAINT FLORENT, là on nous a donné de l’eau de menthe. SAINT FLORENT est une petite ville, mais il y a la moitié des gens  de la croix rouge.

Arrivé à une gare de la frontière, car en venant avec le train, nous sommes passé à 6 km de la frontière. C’était le matin, on est descendu, moi sans képi toujours. Alors j’ai vu un type qui en posait un pour se débarbouiller, juste on allait siffler pour monter. Alors j’ai pris le képi, je me le mets sur la tête et je m’en vais.

Il a débarqué avec le calot !!!

……..

Continuer la lecture

 

Mise en ligne des événements et compte rendu de la bataille de Bertrix par un Colonel commandant l’artillerie de la 33e D.I.
Le fichier est au format pdf.

Général Paloque : Bertrix