Activités

 

Mémoire 82 vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2012

 

Bonne Année 2012

 

 

 

NOEL 1914

Cette année il faut rompre avec notre habitude
Pas de messe à minuit et pas de réveillon
Pas de cloche non plus dont les gais carillons
De nos joyeux noëls‚ étaient le gai prélude.

C’est qu’on se bat toujours et que la lutte est rude
C’est que sur tout le front, nos mâles bataillons
Ne peuvent avancer que sillons par sillons
Et que tous nos soldats veillent sans lassitude.

Ils pensent tous au Dieu qui naît en cette nuit
Et loin de tout autel ils auront à minuit
Pour cloche le canon et pour encens la foudre.

Mais espérant quand même en ce triste noël
Sans souci des obus plus brillants que la poudre
Ils laissent s’envoler leur credo vers le ciel.

                        Maurice VERNET. (20e R.I)
                            Noël 1914

 

Un entrefilet du journal régional la Dépêche du Midi en date du 11 Novembre présente notre site.

 

L’association Mémoire 82 vient de créer un site Internet dédié à la Grande Guerre qui porte particulièrement sur les unités du sud-ouest dont le corps d’armée était installé à Toulouse.

Sur ce site, particulièement ludique, on trouve des documents inédits, des témoignages poignants et tous les renseignements concernant les unités du département et de la région.

Une place importante est réservée aux combats de Bertrix: détails de ces confrontations, listes des soldats inhumés en Belgique avec l’emplacement de leurs sépultures…

L’interractivité est au rendez-vous puisque le site reçoit des documents relatifs à la Grande Guerre. Mémoire 82 estime que l’histoire est faite pour être partagée. Connectez-vous dès à présent en tapant simplement les informations suivantes : mémoires 82.


 

Commémoration des combats du 22/08/14 Bertrix.

 

 

 Quelques photos prises durant les émouvantes cérémonies  commémoratives du 21-22 Aout 2011 aux cimetières militaires de Bertrix &  Anloy, ainsi que l’hommage rendu aux victimes civiles au village d’Anloy.
Le soleil était de la partie ramené par les nombreux participants du Tarn & Garonne, et du Gers ; la ville de Roclincourt  représentée   par ses élus avait rejoint les cérémonies.

 

Nous remercions nos amis belges pour leur accueil et l’organisation sans faille durant ces journées.

 

* Cliquer pour agrandir les vignettes.

 

 

 

 

Saint-Thomas-en-Argonne. La chapelle des Poilus restaurée

 

Dans ce petit-village de l’Argonne ,les soldats de Tarn-et-Garonne construisirent en 1917 une petite chapelle.Elle vient d’être restaurée et sera inaugurée officiellement le samedi 18 juin .

C’est une belle histoire, pleine d’émotion, de larmes et de respect qui le 18 juin va se retrouver sous les feux de l’actualité à plusieurs centaines de kilomètres du Tarn-et-Garonne. Une histoire qui s’inspire de la grande Histoire et plus encore de la Grande-Guerre. Dont, dans juste trois ans on va célébrer le centenaire de son déclenchement. Juste à la limite de la Marne et des Ardennes c’est dans un petit village de juste une centaine d’habitants Saint Thomas en Argonne que l’on va inaugurer une chapelle rénovée, érigée au cœur de la première guerre mondiale. La chapelle des Poilus a été édifiée par les soldats du 132e RIT de Tarn et Garonne. À Saint Thomas en Argonne, petit village tout proche de Varennes (où fut arrêté Louis XVI le 22 juin 1791), les soldats du régiment Tarn-et-Garonnais ont construit en 1917 cette petite chapelle. Pour ce faire, ils ont réuni des éléments de ruines trouvés çà et là dans les églises des alentours (autel, colonnes…), le tout enserré de petits murs bâtis et recouvert de tôles ondulées. L’un d’eux, le soldat Joseph Linden, sculpteur originaire de Dijon où il naquit en 1882, a réalisé dans la pierre de taille, le blason de la ville de Montauban, avec les inscriptions « 132° R.I.T. et TARN ET GARONNE », le tout surmonté d’une croix.

À la croisée des chemins

Michel Florens le président de « Mémoire 82 » qui a lancé la souscription pour la rénovation de ce monument tient d’ailleurs à le replacer dans son contexte géographique et historique : « Située dans le secteur de la vallée Moreau, ce lieu de recueillement était placé en un endroit stratégique, à la croisée des chemins que les Poilus empruntaient pour monter au front et de celui de ceux qui retournaient au repos dans les lignes arrières, harassés par les offensives, les attaques allemandes et les bombardements incessants «.

En 2002 tout était en ruine

Et celui qui fait tant pour le monde combattant et surtout le souvenir des Poilus de 14-18 de préciser : « Croire ou ne pas croire », l’ensemble des soldats exténués par les longs combats de première ligne s’inclinait devant ce lieu de culte en remerciant je ne sais qui, d’avoir pu survivre. Les autres, ceux qui repartaient pour le front, devaient également réagir de la sorte en espérant en revenir…De 1917 à 1918, des milliers de soldats, croyants ou non – croyants sont passés devant la petite chapelle…Dès 2002, notre association avait découvert ce lieu en ruine totale. Grâce aux différents contacts pris avec l’association du « Comité Franco-allemand » qui siège à Vienne – le – Château, la chapelle des Tarn – et – Garonnais est en passe d’être totalement restaurée. »

Rendez-vous, là-bas, le samedi 18 juin pour faire coïncider inauguration et bel hommage mémoriel.


Le 132e RIT

Le 132° Régiment d’Infanterie Territoriale de Tarn et Garonne a été mobilisé à Montauban le 3 août 1914. Du 11 au 13 août les trois éléments du Régiment rejoignent Aix en Provence.

Constitué de deux bataillons des classes 1890 à 1897, il compte donc dans ses rangs des soldats âgés de 37 à 45 ans au moment de la Mobilisation. Début 1917, l’unité est affectée en Argonne dans le secteur de Saint Thomas , ligne que les Allemands ne pourront jamais prendre.